Iceland Airwaves, le son du Nord

L’Islande ne se résume pas qu’à des paysages de cartes postales composés de glaciers et de volcans. A partir d’aujourd’hui et pour cinq jours consécutifs débute Iceland Airwaves, l’un des festivals musicaux les plus septentrionaux de la planète. Tout a commencé en 1999 dans un hangar à avions en périphérie de Reykjavik avec quelques concerts. L’événement n’avait pas la prétention de perdurer mais treize ans plus tard, le voilà devenu un festival de premier ordre pour groupes locaux et internationaux. Pour cette nouvelle édition ce sont près de 220 artistes qui vont ainsi se succéder dans la capitale islandaise et ses environs. Fini avions et discrétion, bonjour médiatisation et fréquentation.

Les critiques sont sur le pied de guerre, sur scène, peut-être les talents de demain. C’est en effet ici, non loin du cercle polaire arctique que les new-yorkais de Clap Your Hands Say Yeah (en 2004) ou de The Rapture (en 2002) avaient joué leurs premières notes à l’étranger avant de conquérir d’autres territoires. Crystal Castles, Flaming Lips, Kaiser Chiefs, Keane ou encore Architecture in Helsinki sont aussi passés par là au cours des diverses éditions toujours calées entre octobre et novembre. Dans le difficile exercice de définition de genres musicaux, Iceland Airwaves Festival mise avant tout sur une programmation « rock », « pop » et « électro », le tout dans une ambiance festive et intimiste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour cette année, le line-up se recentre doucement mais sûrement vers l’Islande après deux ans de programmations brouillonnes, la faute au succès… La grosse sensation vient du groupe islandais le plus célèbre à l’étranger, j’ai nommé : Sigur Rós. Voilà onze ans qu’il n’avait pas joué à Iceland Airwaves ! Jonsí et sa bande clôtureront donc les réjouissances le 4 novembre devant une poignée de chanceux munis d’un billet spécial : le spectacle, unique, s’annonce des plus magiques. Mais le reste de la programmation vaut également son pesant de couronnes islandaises : Patrick Wolf, Django Django, The Vaccines et des locaux de l’étape comme FM Belfast, Rétro Stefson, Of Monsters and Men ou encore la douce Ólöf Arnalds…

Alors un festival à la sauce islandaise, ça vous tente ? Plus de pass pour cette année, mais en 2013, si entre le 5 et le 9 novembre vous avez des disponibilités, c’est là-bas qu’il faudra être. Allez, on se met déjà dans l’ambiance avec Iceland Airwaves, a Rockumentary, documentaire bien ficelé sur le sujet. Skál !

Publicités

Une réponse à “Iceland Airwaves, le son du Nord

  1. Fantastique !!! Enjoy. Petits conseils : 1860 – Agent Fresco – Our Lives – Dikta – Of Monsters and Men – Soley – Retro Stefson… Je suis jalouse !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s