Cap vers Le centre de la Terre

Le centre de la Terre. En voilà un titre qui aurait plu à Jules Verne. En plus, ça tombe bien, on file en Islande, terre de volcans et de glaces qui l’a largement inspiré pour l’écriture d’un de ses plus grands romans.

© Justine BriotAvec ce travail de 160 pages, Anneli Furmark nous livre ici son septième roman graphique publié aux Editions Ça et là. Originaire de Suède, elle a effectué ses études à l’Académie d’Umeå où elle est ensuite devenue enseignante. Si elle vit toujours dans cette ville actuellement, elle exerce à présent les métiers de peintre et d’auteure de bandes-dessinées. A ce jour, son travail a été primé à deux reprises au festival de Kemi, en Finlande.

Véritable amoureuse de l’Islande, elle nous embarque avec Le centre de la Terre dans une nouvelle aventure qui ne cesse de monter en intensité. Toute l’intrigue tourne autour d’une légende qui raconte que sur cette île nordique, des personnes disparaissent sans laisser la moindre trace : elles seraient « happées » par la nature. L’Islande, une île mystérieuse comme on aime… Pas vrai, Jules ?

A cette dose de mystère, il faut ajouter quelques personnages… Axel, un jeune suédois de 16 ans, se voit obligé de passer les vacances en Islande (la chance !) avec sa mère, Marie, et Toralf, le compagnon de cette dernière. Coincé au milieu de ces deux adultes, il prend son mal en patience, rêvant aux occupations des autres adolescents (Il pourrait au moins profiter des magnifiques paysages qu’offre l’Islande ! Ah, les ados torturés…) Alors que le trio parcourt l’île et ses paysages extraordinaires, sa nature violente et spectaculaire, Toralf tente de nouer contact avec le jeune garçon renfermé et mal dans sa peau… Est-ce qu’il y parviendra ? Je ne vous en dit pas plus, la lecture de cette bande-dessinée vous apportera la réponse !

Je vous laisse admirer tout le talent d’Anneli Furmark avec ses morceaux choisis.

Si ce roman graphique fait déjà partie de votre bibliothèque, n’hésitez pas à me donner votre avis, mais ne révélez pas la fin 😉

Publicités

Une réponse à “Cap vers Le centre de la Terre

  1. Pingback: Dataviz - Parité à Angoulême : vers le début des quotas ?! - La Déviation·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s